Formation dans l’utilisation de la base de données « Camera Base »

Cinq jours de formation pour renforcer les capacités des chercheurs dans l’utilisation de camera base. 

Pendant 5 jours, soit du 2 au 6 Mars 2021, la grande salle de Primate Expertise a accueilli 9 chercheurs venus de l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) précisément du PNKB (Parc National de Kahuzi-Biega), du CRSN (Centre de Recherche en Sciences Naturelles) de Lwiro et de Primate Expertise pour une formation sur l’utilisation de la base des données « camera base ». Cette base de données est utilisée dans la gestion et le traitement des données issues des caméras pièges en vue de produire une information utile à la conservation de la biodiversité.

Usage des Cameras traps pour évaluer la richesse spécifique animale!

Les participants ont appris quelques méthodes de traitement et  d’analyse des données collectées à l’aide des caméras pièges qui sont utilisées pour capturer les images de differentes espèces animales élusives souvent difficiles à observer avec des méthodes traditionnelles.

 

En effet, ces caméras pièges capturent des centaines voire des milliers des photos et vidéos dans la forêt du PNKB où elles sont installées. Pour une bonne gestion, ces données (photos et videos) sont stockées dans camera base. Ces données, une fois traitées produiront des informations utiles sur la richesse spécifique animale du PNKB en identifiant les espèces qui partagent le même habitat que les gorilles de Graueri.

Camera base, outil efficace dans le stockage des données

Avec camera base il est facile de gérer des millions de photos et videos capturées par les caméras pièges afin de rendre plus aisée leur traitement et analyse. Camera Base constitue donc un outil que les chercheurs utilisent pour produire des données pouvant facilement être traitées par d’autres logiciels afin de générer des informations sur les espèces animales photographiées par les caméras pièges. Ces informations issues de bonnes analyses statistiques plus approfondies sont nécessaires pour conduire une bonne gestion de la biodiversité.

Cette formation a contribué à rendre efficace ces chercheurs dans la collecte, la gestion, l’encodage, le traitement ainsi que l’analyse de ces milliers de photos et videos collectées par les caméras pièges placées dans différentes zones d’enquête en foret de haute altitude du Parc National de Kahuzi-Biega.

Lire aussi: https://www.primatexpertise.com/pex-partners-visiting-pygmy-village-next-kahuzi-biega-national-park-pnkb-buyungule/

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*